Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le CCUES a été informé et consulté le 11 septembre sur les conséquences en France d' AGILE ( prononcez adzail vous verrez ça sonne mieux en anglais ! ). La séance a permis d'avoir des détails sur le devenir des achats GMS, Technique et ST Pack (device). La revue des autres fonctions centrales s'étalera jusqu'à fin 2009.
Ce nouveau projet organisationnel pour la production GSK s'inscrit dans la politique de réduction des coûts annoncée au niveau monde fin 2007, politique qui vise essentiellement à maintenir la confiance des actionnaires du secteur qui exigent aujourd'hui  20% de profitabilité contre 10% dans les années 90... Force est - encore une fois ! - de constater que les efforts, dans un contexte de contraintes économiques (Coût de la R et D, Financement du système de santé etc...), se portent sur les seuls salariés alors que les investisseurs n'ont de cesse d'exiger plus de bénéfices! Ce déséquilibre peut à juste titre paraître révoltant au yeux de salariés confrontés à des difficultés quotidiennes de pouvoir d'achat et d'emploi.
Ceci étant souligné, nous acceptons de croire que ce nouveau projet aura des effets positifs pour les salariés et sur  leur "façon de travailler"... sur "les process", la "définition des responsabilités" (...),  même s' il ne nous a pas paru évident que l'organisation actuelle manque d'efficacité.


Quelles conséquences pour nos sites GMS en France?
Compte tenu de la connaissance que nous avons à ce stade du projet global, nous nous garderons ici de nous lancer dans le  jeu des pronostics.
  

Mais conséqences positives a priori pour les achats ! Si les sites de NDB et de Mayenne subissent des coupes sensibles dans leurs effectifs achats, Evreux verra les siens augmentés de 10 postes permanents dans une plate forme achat (HUB) flambant neuve. Balle au centre, ou presque !
Mais ne nous y trompons pas, tout n'est pas si rose que cela. Un processus de sélection/recrutement concernant les salariés des 12 pays impactés par AGILE (dont la France) se met en place jusqu'au mois de mars 2009 au niveau international, processus dans lequel les salariés français devront avoir "toutes leurs chances", promet la direction.  A cet égard, le CCUES a insisté pour que le salarié qui n'aurait pas toutes les compétences requises pour le nouveau poste proposé (l'anglais par exemple) puisse bénéficier de toutes les formations nécessaires pour y accéder.
Ce n'est qu'à la fin du processus de recrutement que l'on aura une idée précise des conséquences sociales, à savoir le nombre de postes supprimés et le nombre de salariés ayant refusés la mobilité qu'impliquerait le positionnement proposé. Ce nombre déterminera si un PSE doit être mis en place sur GMS France. En tout état de cause, pour la CGT, quel que soit le nombre de salariés touchés, des mesures d'accompagnement négociés et d'un niveau digne d'un grand groupe devront leur être appliqués.

Les syndicats et la direction doivent se revoir dans les prochains mois pour se mettre d'accord sur la gestion des conséquences d' AGILE en France. La CGT attend des garanties sérieuses pour les salariés qui resteront sur la touche et se gardera d'offrir un chèque en blanc à la direction.

Impact au niveau mondial (12 pays)
Baisse de l'effectif de 500 postes
Création de 120 à 150 postes
Impact net sur l'effectif : entre 350 et 380 postes.

Màj le 16/09/2008

Tag(s) : #GSK MONDE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :