Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

(* Communication faite aux salariés des sites d'Evreux et de NDB)


GSK, c'est

5 milliards d'euros de bénéfices;

Sur la période 2004-2008, GSK a dégagé une trésorerie de 28 milliards de livres;

Ce montant a été distribué aux actionnaires, à travers les dividendes et les rachats d'actions;

En 2007, GSK s'est endetté pour assurer une croissance de la rémunération de ses actionnaires;

En 2008, la quasi-totalité des liquidités, soit 6.6 milliards de livres, ont été distribué aux actionnaires.


La vérité sur le nombre de postes supprimés

La direction, début février, annonce la suppression de 848 postes en production et en R&D. Les suppressions concernent en réalité 1245 postes. Ces suppressions sont accompagnées de la création de 397 postes. Or rien n'indique que ces postes créés pourront permettre un reclassement effectif des personnes impactées. Nous avons donc toutes les raisons de penser que le nombre de licenciements sera supérieur aux 848 annoncés.

Nous voyons bien ici tout l'intérêt de négocier de solides mesures de formation afin de permettre aux salariés d'accéder aux postes créés.

C'est, entre autres, l'objectif des négociations qui s'amorcent entre la direction et vos élus au CCUES.

La CGT tient à faire savoir au personnel que seuls le respect et la dignité de tous les salariés guideront ses revendications, avec une priorité absolue : la sauvegarde d'un maximum d'emplois sur les sites touchés.

L'étude des conditions économiques de ce plan (Ex Livre 4) réalisée par l'expert mandaté par le CCUES établit que d'autres solutions sont possibles. Plusieurs centaines de postes peuvent en effet être sauvés, notamment par l'ouverture du volontariat au départ en CAA à l'ensemble de GSK France.

L'application en l'état de ce PSE amènerait, demain,  pour ceux de nos collègues qui resteront plus de précarité et de flexibilité, un accroissement considérable de la charge de travail, au final une augmentation du mal être au travail. Pour les autres, le chômage dans un contexte de l'emploi qui n'est plus à rappeler.

La CGT se bat pour :

Sauver le maximum de postes dans l'organisation (c'est possible et réaliste)
Permettre aux salariés, malgré tout licenciés, de retrouver rapidement un emploi.
Mise en place d’un plan de CAA sur le groupe GSK France


Vos élus CGT ne manqueront pas de vous informer du déroulement des négociations en cours et, si cela s'avère nécessaire, vous appelleront à construire ensemble le rapport de force indispensable pour faire aboutir vos revendications.

 

Tag(s) : #EXPRESSION CGT SITES GSK

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :