Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après trois jours de réunion, le CCUES a rendu un avis motivé sur le PSE dans la soirée. Au final, les élus ont pu sauver 20 postes supplémentaires à Evreux : 12 postes pour les OPI, 4 postes pour la logistique et 4 postes pour le contrôle qualité, ce qui ramène le nombre d'emplois sauvés à 85. La possibilité de sauver 194 emplois à Evreux, NDB et les Ulis par le biais de la CAA (Cessation Anticipé d'Activité) reste acquise. Concernant le congé de reclassement et l'indemnisation des salariés licenciés, un compromis acceptable a été trouvé qui se résume par deux choix possibles pour le salarié licencié : choix entre une période longue de reclassement avec une indemnisation moindre et une période plus courte avec une indemnisation plus conséquente.

Sur cette base, la CGT, une des deux organisations ayant appelé à la grève, a indiqué qu'elle appellerait au déblocage du site. La CGT a également demandé que la question du règlement des jours de grève soit abordée localement avec les syndicats.

Dans la matinée, la direction avait menacé d'utiliser les moyens légaux pour débloquer l'usine si rien n'était fait pour permettre aux palettes de médicaments de sortir. La CGT a alors indiqué qu'un tel choix ne serait pas glorieux pour l'image de GSK surtout si aucune proposition de sortie de crise n'était faite auparavant et qu'en tout état de cause le syndicat n'appellerait pas à la reprise du travail sans avancées significatives sur le volet indemnisation du plan.

A cette heure, nous ne savons pas encore si les piquets ont été levés.

Sur les mesures du plan, nous donnerons plus de détail sur ce blog ultérieurement.


 
Tag(s) : #CCUES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :