Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville Xavier Darcos a annoncé dimanche que le gouvernement avait "décidé de sauvegarder le dispositif" actuel en matière de retraite des mères de famille du secteur privé, qui bénéficient de deux années de cotisations-retraite par enfant.

Interrogé au cours du forum "Europe-1/"Le Parisien-Aujourd'hui en France", il a estimé "injuste" pour les femmes, déjà pénalisées par des disparités de carrière, de revenir sur ce dispositif, en dépit de ce qu'en dit la Cour de cassation, qui a jugé le texte discriminatoire pour les hommes.

Xavier Darcos a cependant expliqué que, pour un couple, si le bénéfice de la première année doit rester à la femme, les conjoints peuvent s'ils le souhaitent "répartir différemment" la deuxième année de majoration d'assurance, à condition que le "père démontre qu'il a élevé l'enfant". Les couples pacsés bénéficieront aussi de cette mesure, qui entrera en vigueur au 1er janvier prochain. Et, principale innovation, l'adoption donnera droit à deux ans de cotisations, a indiqué le ministre.

Interrogé sur les "retraites-chapeau" accordées à des salariés importants de grandes entreprises, Xavier Darcos a évoqué l'idée d'une "fiscalisation plus nette, plus sévère": "Nous nous orientons vers un doublement des prélèvements fiscaux", et ce afin de "montrer un signal" pour "un peu plus de justice", a-t-il dit.

S'agissant de la réforme des retraites en général, que le gouvernement envisage pour le 1er semestre 2010, il a jugé que "c'est l'intérêt commun que nous allions vite", car "le système explosera" du fait du vieillissement démographique.

Réagissant sur la retraite des mères, l'Union des familles en Europe a déclaré dans un communiqué que les mères salariées "poussent un ouf de soulagement". Mais la "bonne décision" du ministre du Travail a un "fondement dangereusement fragile", selon l'association.

Elle redoute en effet que l'argumentation du gouvernement soit "inéluctablement balayée par les tribunaux". Ceux-ci considèrent qu'on "ne donne pas des avantages aux femmes sur les hommes par 'charité' en vertu d'une moyenne statistique", note l'Union des familles en Europe.

"Il existe pourtant un fondement solide aux années d'assurance vieillesse que les femmes obtiennent pour chaque enfant qu'elles ont élevé: elles sont la rétribution de l'effort qu'elles font en les mettant au monde. En effet, ce sont leurs enfants qui paieront les futures retraites", souligne l'association.

S'exprimant sur ce même sujet, le secrétaire général de la CGT Bernard Thibault a estimé que la sauvegarde du dispositif était "une très bonne chose" mais a rappelé que "c'est M. Darcos qui a ouvert le débat et la polémique".

"C'est lui qui fait que, depuis quelques semaines, il y a une grande émotion sur ce qu'il s'apprêtait semble-t-il à faire, c'est-à-dire, au titre de la justice entre les hommes et les femmes, revenir sur les majorations dont bénéficient les femmes" pour avoir élevé des enfants, a-t-il relevé sur France-5.

Or, a-t-il ajouté, "la première des injustices dans notre pays, c'est l'écart de rémunération durant les carrières entre les hommes et les femmes", un écart qui "va grandissant" à la retraite. AP | 20.09.2009 | 18:41

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/societe/20090920.FAP4160/societe/societe/societe/
Tag(s) : #C'EST DANS LA PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :