Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pouvoir d’achat et prestations sociales
  • La TVA à 5,5 % passe à 7 % dans de nombreux secteurs : les travaux dans les logements achevés depuis plus de deux ans, la restauration, l’hôtellerie et tous les titres de transport (air, mer, rail et route), certains services culturels comme les livres et les services de télévision, les intrants agricoles (engrais, pesticides, médicaments vétérinaires…), les services à domicile, sauf ceux à destination des personnes handicapées.
  • La CSG et la CRDS sur les salaires augmentent : le calcul ne se fait plus 97 % mais sur 98,25 % de votre salaire.
  • Le SMIC augmente d'environ 0,3 %. Le SMIC horaire est désormais fixé à 9,22 € brut par heure travaillée, soit 1 398,37 € par mois.
  • Le revenu de solidarité active (RSA) est revalorisé de 1,7 %. Il passe de 466,99 € à environ 474 € par mois pour une personne seule sans enfant.
  • Les aides personnelles au logement (AL) sont revalorisées de 1 %.

 

Santé

  • La taxe sur les contrats de santé double. Conséquence : il faut s’attendre à une augmentation de l’ordre de 4,7 % des mutuelles.
  • Un jour de carence est instauré pour les fonctionnaires en arrêt maladie.
  • Les indemnités journalières d’arrêts maladie remboursées par l’Assurance maladie baissent pour les salaires supérieurs à 2450 € brut, soit 1,8 Smic, si l’entreprise ne compense pas.
  • Le plafond de revenus ouvrant droit à l’aide à la complémentaire santé (ACS), qui aide les ménages les plus démunis à souscrire un contrat d’assurance maladie complémentaire (mutuelles, assurances), va augmenter de 35 %.
Transport
  • Le tarif des transports en Ile-de-France va augmenter de 1,5 %, suite à la hausse de la TVA.
  • L’application du bonus-malus automobile devient plus sévère. Le bonus est réservé aux véhicules émettant moins de 105 g de CO2/km, contre 110 g en 2011. Son montant s’élève à 100 € entre 105 g et 90 g, et à 400 € entre 90 et 60 g. La zone sans bonus ni malus se situe entre 105 et 140 g de CO2. Au-delà, les véhicules sont soumis à un malus : 200 € jusqu’à 151 g de CO2, 500 € jusqu’à 156 g et 750 € jusqu’à 181 g. Ensuite, le régime a été durci, avec des malus qui vont de 1 300 à 3 600 €. Le super-bonus versé en cas d’acquisition d’un véhicule propre et de mise au rebut d’un vieux véhicule de plus de 15 ans passe de 300 à 200 €.
Energie
  • Les tarifs du gaz augmentent de 4,4 % pour les particuliers.
  • Le tarif social du gaz et de l’électricité est revalorisé de 10 %. Par exemple, un foyer de quatre personnes se chauffant au gaz verra sa facture réduite au maximum de 156 € par an, contre 142 €.
  • Les crédits d’impôts accordés pour les travaux d’économie d’énergie sont rabotés de 15 %. Le crédit d’impôt pour un chauffage au bois passe, par exemple, de 22 à 18 %, et de 36 % à 31 % en cas de renouvellement d’un appareil existant. Le crédit d’impôt pour le photovoltaïque passe de 22 à 13 % et pour le solaire thermique (chauffe-eau et système solaire combiné) de 45 à 38 %. Pour les pompes à chaleur aérothermiques air/eau, il passe de 22 % à 18 %.
  • Le diagnostic de performance énergétique (DPE) s’améliore : les diagnostiqueurs doivent fournir aux particuliers un relevé détaillé afin d’expliciter les données renseignées dans le diagnostic et remettre un document officiel qui limitera le risque de « faux » DPE.

 

Sourcewww.60millions-mag.com.

 

Tag(s) : #ACTUALITE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :