Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Demande CGT au CCUES du 2 février 2010
 
"Du fait de l’annonce du PSE sur le Siège et la VM ; du fait de la non mise en place en amont d’un plan de départ volontaire au siège social de Marly, ou « GPEC plus » , les élus CGT au CCUES reformulent la demande pour l’ensemble des salariés dans le périmètre du présent plan, d’une indemnité au titre du préjudice moral, indemnité que nous évaluons à 5000 euros net payables dans les meilleurs délais.

Nous demandons que le versement de cette indemnité soit encadré par un accord d’entreprise.

Cette demande est séparée des discussions en cours sur le plan de sauvegarde de l’emploi." 

Pourquoi cette demande ?

Parce que tous les salariés du Siège et de la VM vivent dans une angoisse intolérable depuis l'annonce en octobre du plan et au-delà pour ce qui concerne le siège;
Parce que la faible enveloppe (*) consacrée aux augmentations salariales 2010 ne permettra pas de reconnaitre l'engagement de tous les salariés pendant cette période difficile;
Parce qu'il ne serait ni normal ni acceptable qu'il y ait une différence de traitement entre les différents sites de GSK;
Parce que les discussions au sein du CCUES concernent "l'après", c'est-à-dire le traitement des conséquences mécaniques d'une décision de l'entreprise. 

Nous voulons que la souffrance actuelle des salariés soit reconnue, ainsi que leur implication malgré le contexte anxiogène (les salariés continuent à assurer le CA de GSK !).

Nous demandons à la direction de reconsidérer sa position sur cette demande, d'abord faite en intersyndicale au mois de novembre. Nous demandons à nos collègues des autres Organisations Syndicales de nous soutenir dans cette démarche.

(*) L'entreprise consacrera un budget d'au moins 0,5% de la masse salariale aux augmentations individuelles
 

Tag(s) : #CGT GSK

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :