Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Outre le fait que le précédent accord GPEC soit resté un vœu pieux sur les 3 ans écoulés (voir les PSE mis en place sur la période sur la Visite Médicale et au Siège), les demandes formulées par la CGT en cours de négociation du nouveau projet  d'accord GPEC, présenté cette semaine au CCUES, n’ont pas été acceptées, à savoir :
RoueREPER
·         Fixer une règle du maintien de classification dans le cadre d'un changement de poste à titre personnel et faire un suivi sur l’évolution salariale des personnes concernées annuellement.
·         Inscrire le principe dans l’accord : personne ne doit rester sans solution de reclassement interne ou externe. Une mission n’est que provisoire.
Par ailleurs, le projet est entièrement dédié aux besoins économiques de l’entreprise et ignore les besoins individuels du salarié (notamment en termes de réorientation de carrière…).
L’accord engage la direction à « communiquer annuellement une prévision à 3 ans de l’évolution des emplois et des compétences sur les métiers en tension, neutres et sensibles », mais ne dit pas quelle stratégie est mis en face pour sauvegarder l’emploi notamment pour ce qui concerne les métiers sensibles.
Pour ces raisons la CGT a décidé de ne pas signer l’accord GPEC soumis à la signature des Organisations Syndicales.
Nous tenons l’accord GPEC à votre disposition. Nous le demander ici snicic.gsk@hotmail.fr
La GPEC c'est ... la Gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC), gestion anticipative et préventive des ressources humaines, fonction des contraintes de l’environnement et des choix stratégiques de l’entreprise. C'est aussi une obligation de négociation tous les trois ans,  qui doit permettre d'éviter les restructurations brutales.
Tag(s) : #ACTUALITE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :